Aller à la navigation | Aller au contenu
Littemu

Présentation

Littérature et musique

LITTEMU (« Littérature et Musique ») est un site consacré aux différents rapports qu’entretiennent la littérature et la musique, aux multiples échanges entre ces deux modes d'expression artistique qui sont susceptibles d’entrer conjointement en jeu dans le domaine de la création, comme en témoignent les œuvres « mixtes » qui allient les mots et les sons et, plus spécifiquement, les œuvres littéraires inspirées par la musique ainsi que les œuvres musicales inspirées par la littérature.

Les interactions de la littérature et de la musique constituent, à l’Université, l'une des perspectives d'études offertes par la Littérature  Générale et Comparée, discipline qui s'attache principalement à confronter des œuvres appartenant à des domaines culturels et linguistiques différents, mais qui s’intéresse aussi aux rapports de la littérature  avec les autres arts, qu’il s’agisse de la musique, de la peinture ou du cinéma notamment.

Les rapports de la littérature et de la musique se présentent déjà à eux seuls comme un vaste champ de recherches interdisciplinaires qui comprend diverses orientations parmi lesquelles la monographie musicale, la confrontation d'un compositeur et d'un écrivain, l'héroïsation du compositeur dans la fiction littéraire, l'étude plus générale de la question musicale chez un auteur ou dans une époque, l'étude des rapports poésie-musique ou encore l'étude des genres « doubles » comme l'opéra (Cf. Jean-Jacques Chartin, « Littérature et musique » in La recherche en littérature  générale et comparée en France. Aspects et problèmes, Paris, S.F.L.G.C., 1983).

La recherche musico-littéraire s’inscrit donc dans le cadre de la recherche comparatiste consacrée à la confrontation des arts, que Jean-Louis Cupers aime à nommer « comparatisme interartiel » (J.-L. Cupers, Euterpe et Harpocrate ou le défi littéraire de la musique. Aspects méthodologiques de l'approche musico-littéraire, Bruxelles, Publication des Facultés universitaires Saint-Louis, 1988). Précisons cependant que la littérature se doit d’être, logiquement, le point de départ de toute étude menée en Littérature comparée. Comme le rappelle Isabelle Piette, Steven P. Scher fut le premier à présenter comme condition sine qua non l'accentuation de la composante littéraire et pour C.S. Brown et U. Weisstein « la confrontation des arts ressortit à la littérature comparée si l'élément de comparaison majeur est la littérature » (I. Piette Littérature et musique. Contribution à une orientation théorique (1970-1985), Presses universitaires de Namur, 1987, p. 16-17). Francis Claudon souligne, dans le même esprit, la nécessaire littérarité des textes étudiés : « Le texte est littéraire et  musical, adjonction ou enjambement de deux langages l'un sur l'autre, mais il demeure un texte » (Fr. Claudon, « Littérature et musique » in Revue de littérature comparée, 1987, n°3, p. 262).

Le domaine musico-littéraire occupe aujourd’hui une place bien définie au sein des recherches comparatistes, comme l’ont montré successivement les deux états de la recherche suivants : Francis Claudon, « Les rapports de la musique et de la littérature : leur place dans la recherche comparatiste », Colloque d'Azay-le-Ferron, Bulletin de la S.F.G.C., 1979/4, p. 59-66 ; Jean-Jacques Chartin et Francis Claudon, « Littérature et musique » in La recherche en littérature générale et comparée en France. Aspects et problèmes, Paris, S.F.L.G.C., 1983, p. 111-126.

Différents chercheurs, tels que Pierre Brunel (Les arpèges composés, Klincksieck, 1997), Francis Claudon (La musique des Romantiques, PUF, 1992), Béatrice Didier (La musique des Lumières, PUF, 1985), Françoise Escal (Contrepoints. Musique et littérature, Méridiens-Klincksieck, 1990) ou Elisabeth Rallo (Opéras, passions, PUF, 2001) ont, par leurs publications, donné ses lettres de noblesse à ce domaine qui constitue l’objet d’étude de centres de recherche spécifiques comme le Groupe de recherche sur les Rapports Musique-Texte (G.R.M.T., Paris-Sorbonne) et qui donne lieu à des travaux de recherche nombreux et variés.

Aussi la vocation du site LITTEMU est-elle tout d’abord d’ordre bibliographique. Il s’agit de faciliter l’accès à deux types de références : références aux œuvres « musico-littéraires » d’une part et références, d’autre part aux textes critiques prenant pour objet l’articulation de la littérature et de la musique. Ce site est de plus conçu pour permettre la consultation de textes critiques et il regroupe notamment les articles de jeunes chercheurs ayant participé aux « Rencontres Sainte Cécile » (Rencontres européennes consacrées aux rapport de la littérature et de la musique), organisées par le département de littérature comparée de l’Université de Provence durant cinq ans (juillet 2004-juillet 2008). Enfin il comporte un annuaire des chercheurs dont les travaux portent sur le domaine « musico-littéraire ».